Maigrir en s’exposant à la tentation

Maigrir en s exposant a la tentation

Quand les femmes se font à l’idée de maigrir, surtout les plus déterminées à garder la ligne, s’exposer à la tentation peut leur être fatal. Toutefois, une expérience menée en Hollande a démontré que s’exposer à la tentation durant un régime peut aussi aider à maigrir.

Faire naitre la tentation pour maigrir ou garder la ligne

L’expérience réalisée par Floor Kroese, psychologue à l’Université d’Utrecht, a été de soumettre à des tests de tentation une cinquantaine de femmes qui accordaient beaucoup d’importance à leur physique.

Un groupe de femmes a ainsi été exposé à l’image d’un dessert au chocolat, tandis qu’un autre groupe a été exposé à l’image d’une fleur. Après le test, toutes étaient invitées à une collation où elles avaient le choix entre d’irrésistibles délices au chocolat et un biscuit aux céréales. Les femmes qui avaient été soumises à la tentation du chocolat ont été nombreuses à choisir le biscuit, signe qu’elles ne se laissaient pas tenter par une nourriture dont elles connaissaient la valeur nutritive.

Maigrir en s exposant a la tentation

L’ expérience a ainsi permis de démontrer que si l’on montre une photo de gâteau au chocolat à des femmes, cela fait naitre chez ELLES un feed-back un peu surprenant qui est de vouloir manger plus sainement, c’est-à-dire qu’elles résistent à la tentation et arrivent même à avoir plus de volonté pour contrôler leur alimentation.

Le psychologue Kroese avance que pour maigrir, il suffirait de coller sur son frigo des photos de certains aliments gras ou sucrés pour arriver à gérer ainsi son alimentation, et donc son poids.

Pour maigrir, il avance également une autre astuce : le contrôle de l’appétit par l’odeur des aliments. Convaincu qu’un sentiment de satiété peut être déclenché en stimulant seulement le bulbe olfactif par l’odeur des aliments, leur consommation ne serait donc plus obligatoire.

Les limites de cette expérience

Pas toujours réalisable, ces deux expériences furent critiquées par le médecin spécialiste de l’obésité et des troubles du comportement alimentaire Dominique Durrer Schutz. Si cette technique fonctionnait pour des femmes ne présentant pas de troubles particuliers (c’est-à-dire, voulant maigrir et garder la ligne tout en ayant déjà une bonne hygiène alimentaire, pratiquant de l’exercice physique…), ce n’est pas le cas pour celles qui suivent un régime alimentaire strict, où les interdits viennent renforcer la frustration et où la tentation va favoriser la perte de contrôle.